c'est quoi le rap

Le rap est un genre musical appartenant au mouvement culturel hip-hop apparu au début des années 1970 aux États-Unis.

Aux premières heures les MC, (masters of ceremony, maîtres de cérémonie) servaient juste à soutenir les DJ, et les parties rappées étaient simplement appelées MC-ing.

rap au maroc

Le rap marocain est un genre musical marocain , hérité du rap et à la culture hip-hop . Il se distingue néanmoins du rap américain ou français par ses variantes locales (régions, villes, quartiers) et par sa proximité de la jeunesse marocaine (de par les thèmes qu'il traite) ainsi que par la relative influence de la culture marocaine qu'il subit. Au Maroc, un genre particulier de rap marocain porte le nom de Hé-Ha "7é7a" Le rap a conquis les grandes villes du royaume. Utilisant la langue crue de la rue, les rappeurs revendiquent des messages de contestation politique et sociale pour un Maroc meilleur. Corruption, misère, chômage, tout y passe. H-Kayne, Bigg, Fnair ou Zanka Flow sont devenus les stars d'une jeunesse qui n'a surtout plus l'intention de taire ses problèmes. Plongée dans le monde de la « street music » marocaine Les débuts du Hip Hop et des arts urbains au Maroc remontent au milieu des années 1980 . Le rap et la musique urbaine ont rapidement conquis les grandes villes du Maroc . Utilisant la langue crue véhiculée dans la rue ( Darija ), les rappeurs marocains revendiquent des messages de contestation politique et sociale dans l'espoir d'un Maroc meilleur et dénoncent régulièrement la corruption, la misère, le chômage, et autres fléaux inquiétants. Dès lors, le rap qui apparaît comme un nouveau style original et expressif devient très rapidement un élément d'accroche pour un nombre important de jeunes.

Eminem
ou Slim Shady est un musicien, producteur de rap et acteur américain né le 17 octobre 1972 à Kansas City, Missouri
Au début de l'année 1997, un tournant a lieu dans sa carrière musicale : il remporte le Wake Up Show's Freestyle Performer Of The Year et finit second des Rap Olympics à Los Angeles ce qu'il lui vaut d'être repéré par Dr. Dre, le célèbre producteur Hip-Hop qui le fait signer sur son label Aftermath Entertainment. Eminem reprend alors son The Slim Shady EP, le remanie à l'aide de Dr Dre et y incorpore les tubes "My Name Is" et "Guilty Conscience". En 1999, Eminem livre donc son troisième opus, The Slim Shady LP, qui s'avère être son premier album sorti sur une major. Des paroles indécentes et un flow unique et très technique permettent à Slim de connaître un succès mondial (l'album est triple disque de platine).

SEAN PAUL
Jamaïcain exilé aux Etats-Unis, lui qui a porté le dancehall à une audience internationale, non sans critiques.
Né le 8 Janvier 1973 à Kingston, Sean Paul démarre com sportif avant d'se tourner vers la Zik. Fils d'une mère peintre chinoise et d'un père lusitano-jamaïcain,i bénéficie d'une éducation non prédestinante au dancehall. A 13 ans, il compose ses premières mélodies sur un Piano; C' est le sport qui intéresse le jeune Sean Henriques, é + particulièrement le water polo! Nageur confirmé, il représentera même la JAM lors de rencontres internationales entre 1989 et 1991 (j'me demande si portiers du Water-Polo s'en sorte sain face à lui!! i doi avoir d foudroyant tirs!!!
Décidé à faire carrière dans la musique et le dancehall qu'il affectionne depuis l'adolescence, Sean Paul troque la piscine pour le micro. Ses contacts avec certains des membres de Third World lui ouvrent qq portes et sort son premier single 1996, Baby Girl, produit par Jeremy Harding. Coup d'essai, coup de maître, le titre ne quitte plus les radios. Sean Paul rejoint le Dutty Cup Crew. Suivront ensuite les hits Excite Me, Infiltrate, Hot Gal Today (ft.Mr Vegas), ou Deport Them...

Actualites: La-N Aka Amir L9wafi - 9eraya wella sen3a
achi..majji...w ba9i majji, tel est le slogan de La-N : il est toujours de retour...et cette fois, ça promet du lourd. Enfin, après 10 ans de carrière, plusieurs titres en solo, avec Kachela ou avec APOCA, Amir l9wafi se lance dans son premier projet personnel qui se concrétise par le Maxi « MAJJI ».

nouveauté:

Bonjour tout le monde,

L'Album "Maroc System" enfin verra le jour. En fait la sortie officielle de l'album est prévue le Dimanche 28/06/09 dont les points de ventes vous seront communiqués bientôt.

Peace Casa System est de retour.Aprés une abcence de quelques mois, le groupe "CASA SYSTEM " est de retour cette fois-ci non pas avec un seul titre mais avec : 18 tracks dans son nouveau et tout premier album intitulé "MAROC SYSTEM" dédié à tous les marrocains sans exception..

L'album sortira trés trés bientôt , la date exacte et les points de vente vous seront comuniqués ce mois

 

 

Biographie De Muslim

Muslim, leader du groupe tangérois croit qu'il a atteint son rêve mais il ne peut pas encore faire de sa musique son moyen de subsister.

C'est parce que le Hip Hop est un mélange interculturel, parce que le HipHop est assez Africain et aussi parce que Tanger est un mélange des deux, c'est normal que dans les rues sans arbres, où le désarroi et l'humidité font loi, puisse naîtrent d'autres formes de protestation, plus en accord avec les brises de la globalisation qui soufflent lentement dans ce coin du monde.

C'était durant les années 90 quand un jeune Tangérois du quartier "Jamaa", commence a s'intéresser aux rythmes et au HipHop américain. "Je ne comprenais que dalle, mais j'avais l'intuition que cette musique dénonçait les injustices sociales et défendait les classes les plus défavorisées" disait Muslim. Mais à Tanger y'avais pas des gangs qui prêchaient violence et brutalité, ni de gangsters au style américains, ni de charmantes top modèles semblables a celles des vidéo clips de MTV ! Par contre il y avait beaucoup de corruption, des mafias de trafic de drogues et des milliers de subsahariens qui vagabondaient les rues, visages tournés vers l'autre rive. Il était précisément des nigériens qui ont initié Muslim aux techniques d'enregistrement, et les rythmes utilisés dans cette passion qui fait fureur parmi les adolescents marocains, et ce grâce a l'émergence de plusieurs groupes dans les villes de Tanger, Méknes, Kenitra, Casablanca et Marrakech. « Quand on m'a proposé de commencer a chanter avec eux, c'était impensable, Jamais je n'aurai imaginé qu'on pourrait faire du rap en arabe, je pensait que c'était une sottise » déclare Muslim avec beaucoup d'humilité. Les absences, l'incompréhension, la timidité et le marché inhospitalier de la musique n'ont pas arrêté ce jeune chanteur, qui sort aux rues de Tanger à la recherche de l'inspiration et d'autres aventuriers qui relatent les galères de la ville, les cauchemars des pauvres et les chroniques de la villes ankylosée entre l'enclume de l'oublie officiel et du marteau des drogues. "C'était une recherche très hardue, mais ça valait le coup. « J'ai rencontré Larbi qui partageait la même passions pour le HipHop » raconte Muslim. Avec le peu de moyen pour arriver à leurs but, les deux rappeurs ont dû user de leurs ingéniosité pour acheter du matériel d'enregistrement et reproduction. "J'ai du vendre des colombes que j'élevais dans la maison, et travailler dans la fonderie pour acheter un ordinateur que je ne savais pas utiliser" disait Muslim sardoniquement. A ce jour, Muslim est un chanteur compositeur, travaille minutieusement avec son collègue, les mélodies des chansons. Ces chansons deviennent une critique très acide contre tout type d'abus. "Il est évident que ce que je chante, n'est que fiction, mes personnages ne sont pas réels, c'est aussi vrai que la vie de tous les jours et mon milieu social sont une précieuse source d'inspiration" dit Muslim. Mohamed, crois qu'il a réussi à atteindre son objectif, mais regrette amèrement, qu'il ne puisse pas vivre de sa musique. "on est arrivé à remplir la salle de concert lors de notre dernier concert à Tanger, nos albums se vendent assez bien, seulement nous voulons être moins boycotter, et que notre art soit reconnue".

les derniers son

ecouté les sur www.rap-bladi.com

  1. Muslim belbala                                               *****
  2. rofix ft l3arbi 9al rhiif                                      *****
  3. da9 beskat zawba3a                                     ***
  4. alfarees baby                                                 ****
  5. hablo feat saber 7ayed                                  **
  6. sawt zan9a blassa 3amra                              *
  7. big biad ou k7al new albume                       
  8. bad brya : dari darek - mi casa su casa          *****
  9. gamehdi : binga                                              ***
  10. casa crew : rap 3ando malih                           ****
  11. Mehdi k-libre ft Masta flow : mn lyoum            *****

Après une participation au boulevard des jeunes musicien 2005 et une 1ere place bien mérité avec son groupe k-libre, 9mm rétière sa performance avec un excellent titre en exclusivité pour Raptiviste.net, « Awel merra », dans ce titre 9mm est déçu, aigri, trahi mais pas découragé pour autant, ce morceau annonce le premier titre explosif de son prochain album solo.
9mm s'incruste donc avec réussite dans l'univers du rap marocain, tout en gardant sa petite touche personnel et ses racines meknassi qui lui son chères.
9mm nous expliquent le concept de son titre « awel merra » :
« koul wahed mnna taydouz mnha w ay wahed fina tatkhli fih l bssma dialha ; awal mrra bnssba lia kant hya mnine dkhel rap f hyati bdat w bda m3aha changement dyal bzaf d nass li kanou shabi w kanou lia 9rabe mn ba3d tbdlou had disk speciale lihoum 7it houma li ha9 9ou lmou3adala dyal rap wl ghder li anahoum benssba lia jouj dlhwayeje li 3chthoum
awal mrra titre extré mn l'albume solo diali, wli radi ykounou fih bzaf d les feat men le maroc w peut etre mn frança alor soyé o rendez vs. (9mm) »
our finir une petite dédicace de la part de 9mm
Je passe une spéciale dédicace pr tt mes pote ki mon soutenu pr la k-libre company kamla mn lfou9 taltaht (simo philo big mo dj fouzi hakim oussama mehdi amir majid w lga3 drari dyalna) pr Usef msawia mon frère pr la famille (sharman bigg caprice jo masta flow fnaîre dj sam gladuis loubna boss phobie eli aminoffice wlga3 drari li goult wli magoultch w ga3 nass li chi nhar 3taw mn wa9thoum w sm3ouni w dima tleb slak rah li m3ak mgharba.

Vrai nom : Lesane Parish Crooks
Date de naissance
(date de création pour les groupes)
mercredi 16 jun 1971

 
Forum 2Pac
Le début de Tupac Shakur
Tupac Shakur, né Lesane Parish Crooks, a vu le jour dans une maternité de Brooklyn, le 16 juin 1971 à New-York. 2pac pousse son premier cri au début des années 70, à un époque où le mouvement des Black Panthers voit sa cote de popularité grimper à une affolante vitesse. Il faut savoir qu'à cette époque, il était courant que des flics fassent irruption dans les ghettos et assassinent un jeune noir, juste parce que celui-ci leur avait décoché un mauvais regard. Le père de Tupac était parti refaire sa vie ailleurs, la mère Afeni Shakur (qui faisait partie des Black Panthers) est incarcérée pour avoir comploter à faire exploser des bombes dans plusieurs endroits très fréquentés de New York. Elle était enceinte de 5 mois quand ils l'ont envoyée en prison. Tupac a donc grandi dans cet environnement où la haine des flics vivaient sans cesse. Le prénom de Tupac n'a pas été choisi au hasard: Afeni l'a voulu en référence au mouvement révolutionnaire inca Tupac Amaru, qui signifie "serpent brillant", et Shakur signifie qu'on est plein de reconnaissance envers dieu.

Tupac et sa jeunesse
A 12 ans, attiré par l'univers artistique, Tupac rejoint un groupe de théâtre a Harlem. Ce premier contact avec la scène semble lui plaire, car lorsqu'il déménage en 1986 à Baltimore, il suit une école artistique "Perfoming Art". Son talent est très vite repéré par les enseignants et Tupac décide d'écrire ses premiers textes. A 17, ans il déménage de nouveau pour aller à Marin City en Californie, il traîne avec des lascars et se met à dealer.
Mais très vite il se rend comte que c'est pas une voie a suivre alors il intègre en tant que danseur, le groupe de rap funky Digital Underground . En 1991, il pose même pour la première fois sa voix sur bandes pour le maxi "This Is a EP release" des Digital Underground.

Tupac le début d'une légende
En 1991, Tupac sort son premier album solo "2Pacalyspe now". Son premier album est un succès grâce ses extraits "When My Homies Call" et "Brandy's Got A Baby". Très vite, il attaque le cinéma, il joue un rôle de lascar fou furieux et parano, Bishop, dans le film "Juice". Avant de sortir son deuxième album en 1993 intitulé "Strictly 4 my N.I.G.G.A.Z", Tupac a connu de multiples bagarres et autant de convocations au tribunal avec même quelques séjours en prison. Son style musical continue à se faire remarquer après la sortie de son album de part ses chansons "Keep Ya Head Up" et "I Get Around"; de même pour sa carrière au cinéma en tenant le premier rôle, avec Janet Jackson, du film "Poetic Justice", de John Singleton. Et puis toujours, des embrouilles à répétition dont une principalement grave qui accuse Tupac d' harcèlement sexuel sur une femme de 19 ans. Un an plus tard, la veille de son procès, Tupac se rend en studio voir son pote Notorious BIG (qui plus tard sera son pire ennemi) pour enregistrer quelques morceaux et lorsqu'il est dans l'ascenseur, il se fait dépouiller de ses bijoux, et en échange, reçoit 5 balles. Refusant de rester à l'hôpital, il se rend à son procès le lendemain qui le condamne à 4 ans de prison...
Commentaires : 5
  • #5

    Centrifugal Juicer (dimanche, 21 avril 2013 17:17)

    This particular article was just what I had been trying to find!

  • #4

    Juicers Reviews (jeudi, 11 avril 2013 02:10)

    This is a great blog post! Thanks for sharing!

  • #3

    bel-haj (samedi, 04 juillet 2009 17:18)

    allez vote

  • #2

    sane (jeudi, 02 juillet 2009 00:20)

    Antirap akhaaay mdrrrr

  • #1

    skater-yesef (jeudi, 25 juin 2009 19:55)

    *.*.*.vive*.*.*.rap*.*.*.marocaine*.*.*.